• Indice de perception de la corruption 2017
    Indice de perception de la corruption 2017
  • Indice de Perception de la Corruption 2017: ZONE AFRIQUE
    Indice de Perception de la Corruption 2017: ZONE AFRIQUE

Atelier redd Douala

Transparency International Cameroun (TI-C) a organisé du 02 au 03 août 2018, à l’hôtel Vallée des Princes à Douala, un atelier sur l’implication des peuples autochtones dans la mise en œuvre des programmes et projets REDD+ au Cameroun. Cet atelier a connu la participation de différentes parties prenantes à l’instar : des consultants travaillant sur la problématique REDD+, les représentants des organisations de la plateforme REDD+ de peuples autochtones (Aiwo-can, Mboro Social and Cultural Development Association (MBOSCUDA), GBABANDI, (Réseau des Populations Autochtones et Locales pour la gestion durable des Ecosystèmes Forestiers d’Afrique Centrale (REPALEAC)), le représentant du secrétariat technique REDD+ et de la GIZ Pro PFE.

Cette rencontre se situait dans le prolongement d’une étude réalisée par TI-C en partenariat avec la GIZ Pro PFE sur ‘’l’implication des peuples autochtones dans la REDD+ au Cameroun’’,   ces objectifs étaient les suivants :

-          Inciter à travers un plaidoyer, les autorités en charge du processus RDD+ au Cameroun à impliquer de manière effective les peuples autochtones (PA) dans ledit projet en capitalisant sur les partages d’expériences.

-          Faire un état des lieux de la prise en compte des peuples autochtones dans la REDD+ au Cameroun et dans d’autres pays

-          Recueillir le point de vue des peuples autochtones quant à leur rôle dans le processus

-          Identifier une approche adéquate pouvant conduire à une meilleure implication des Peuples Autochtones (PA)

-          Partager l’expérience pratique des programmes ayant élaboré les projets pilotes à l’exemple du Programme National du développement Participatif (PNDP)

-          Elaborer une note de position

 Pendant deux jours, les réflexions étaient articulées sous forme d’exposés (ponctués par des questions/réponses), des séquences de partage d’expériences et de travaux en groupes. Les exposés ont portés tour à tour sur : les grandes lignes de la stratégie national REDD+, le projet « intégrité dans la REDD+ », le contexte et la méthodologie de l’étude sur l’implication des PA dans la REDD+ au Cameroun, les groupes de peuples autochtones pygmées au Cameroun, les groupes des peuples autochtones Mbororo au Cameroun, le cadre de réglementation de la prise en compte des peuples autochtones dans la gestion des ressources naturelles au Cameroun et enfin l’implication des PA dans la formulation de la stratégie nationale REDD+. Il ressort de ces présentations que la mise en œuvre de la REDD+ au Cameroun suit son bonhomme de chemin. Les PA ont un rôle majeur à jouer dans la phase actuelle du processus (étape d’investissement). Cependant il est important que le gouvernement prenne en compte le caractère spécifique de ce groupe d’acteurs afin de mieux l’impliquer. Pour sa part TI-C à travers son projet (« intégrité dans la REDD+ ») prend le pari d’être toujours au côté des PA pour leur apporter son assistance dans la réclamation de leurs droits.

S’agissant du partage d’expériences pratiques sur l’implication des PA dans la phase préparatoire de la REDD+ et dans le projet pilote REDD+, l’assistance a été entretenue par Madame Hawe Bouba (Représentante de la plateforme PA REDD+) sur les stratégies utilisées par le ST REDD+ pour impliquer les PA dans la phase de préparation au processus REDD+. Par la suite, la parole a été donnée à Mr Ndo Claude du PNDP pour partager avec les participants un exemple concret d’implication et de prise en compte des PA dans un projet REDD+ le cas du projet REDD+ de Bagou, Bana, Bagangté. A la fin de ces présentations, il en ressort que l’implication de ce groupe de parties prenantes dans les projets REDD+ nécessite une stratégie particulière basée sur une sensibilisation et une proximité permanente afin de susciter leur adhésion. Cette adhésion repose également sur la capacité du porteur ou promoteur du projet à les impliquer dès la phase préparatoire ou de montage du projet jusqu’à la mise en œuvre des activités. Cependant il est toujours important de partager ou mettre en évidence leur intérêt dans l’initiative en cours.

Après les présentations, les exercices pratiques ont meublé la suite des travaux. Les groupes ont été constitués sur la base identitaire (Mbororo et pygmées). Chaque groupe devait réfléchir sur : leurs forces et faiblesses dans la phase préparatoire à la REDD+ et les perspectives afin d’améliorer leur implication dans les projets et programmes. Au terme des travaux, les résultats ont été consolidés dans une note de position que vous pouvez lire à travers le lien ci –après. Vous pourrez également retrouver l’étude sur l’implication des peuples autochtones dans la REDD+ au Cameroun cliquez sur le lien ci-après.

http://www.ti-cameroon.org/index.php/bibliotheque/COMMUNIQUES-DE-PRESSE/NOTE-DE-POSITION/

http://www.ti-cameroon.org/index.php/bibliotheque/PUBLICATIONS-DE-TI-CAMEROON/RAPPORT-SUR-LIMPLICATION-DES-PEUPLES-AUTOCHTONES-DANS-LA-REDD+-AU-CAMEROUN/

NEWSLETTER

FIL FACEBOOK

AGENDA

Aucun évènement dans le calendrier
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

LA CORRUPTION ??

Qu'est ce que la corruption?


Lire plus

CAJAC

Témoin d'actes de corruption, contactez-nous


Lire plus

ACTUALITES

Toute l'actualité de Transparency International


Lire plus

LOCALISATION

Localisation

VISITEURS

1340283
Today
This Week
All days
4481
29679
1340283

Your IP: 54.92.164.184
JSN Nuru template designed by JoomlaShine.com