• Indice de perception de la corruption 2017
    Indice de perception de la corruption 2017
  • Indice de Perception de la Corruption 2017: ZONE AFRIQUE
    Indice de Perception de la Corruption 2017: ZONE AFRIQUE

Faisant suite à son programme de réduction des émissions issues de la déforestation (RED), lancé à la 11è Conférence des parties (COP 11) en 2005, et dans un impératif de succès de ce programme REDD+. Les Etats partis à la conférence de Cancun tenue en 2010 (Cop16) ont décidé d’atteindre un ensemble de sept garanties lors de la mise en œuvre d’activités de ce programme. D’où l’étude sur la « Cartographie des droits des peuples autochtones et des communautés locales dans la REDD+ au Cameroun : étude juridique sur base des options stratégiques identifiées dans le R-PP ».

La participation pleine et entière des populations est considérée comme une condition essentielle pour la réussite du processus REDD+ au Cameroun. Cette participation vise à faire des populations, des véritables partenaires de l’Etat pour la sauvegarde de l’environnement en général et des forêts en particulier. A ce sujet les comités paysans forêts (CPF) jouent un rôle essentiel. La décision N° 1354/D/MINEF/CAB du 26 novembre 1999 du MINEF qui crée cette entité lui donne une place de choix dans la procédure de classement des forêts du domaine permanent de l’Etat. Les CPF ont trois principaux rôles auprès des populations, à savoir : sensibiliser, informer et surveiller ou contrôler les forêts dont la communauté à la charge. Au regard de ce rôle, il est évident que les CPF constituent des partenaires indispensables pour garantir l’intégrité et la transparence forestière au Cameroun. La mise en œuvre des activités de la REDD+ doit s’inspirer de ce partenariat, d’où l’important de former et de sensibiliser ce groupe d’acteurs sur les questions liées à la transparence et l’intégrité dans la REDD+. Cette réflexion a fait l’objet des ateliers organisés du 10 au 15 octobre 2016 par Transparency International Cameroon dans le cadre du projet ‘’ REDD+ Governance and finance integrity for Africa’’ dans le département du Haut Nyong.

ebolowaDans le cadre de la mise en œuvre du projet   « REDD + Governance and finance integrity for Africa » (REDD+ IN), une réunion technique sur « l’élaboration des indicateurs et une note conceptuelle pour le programme sous régional de suivi de la gouvernance» s’est tenu du 27 au 29 avril 2017 à l’hôtel le Ranch d’Ebolowa.

monitoring REDDDepuis que le Cameroun s’est engagé dans le processus REDD+, plusieurs partenaires et porteurs de projet ont lancé des initiatives tendant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Cependant   la mise œuvre des activités REDD+ repose sur les directives internationales définies en la matière. L’une de ces directives est la gouvernance à travers la participation de toutes les parties prenantes, la transparence et le partage d’information la clarté des droits, la responsabilité et le partage des bénéfices des parties prenantes, le mécanisme de gestion des conflits et de réclamation des droits. C’est pour toucher du doigt la prise en compte de ces aspects que l’équipe du projet ‘’REDD+ finance and integrity for Africa’’ a séjourné dans les localités de Bana et Buéa du 24 au 29 septembre 2016.

Redd Af. Sud

Du 01 au 02 mars 2017 s’est tenu à Cape Town en Afrique du Sud l’atelier régional du projet « REDD+ governance and finance integrity for Africa » organisé par la coordination du projet venue du Secrétariat du mouvement TI-S de Berlin. Ont pris part à cette rencontre, les représentants de six Sections, à savoir : Ghana, Cameroun, Zambie, Zimbabwe, République Démocratique du Congo, Congo et une délégation du Secrétariat. TI-C était représentée par le Chef de projet et son Assistant.

atelier genre 6Le mécanisme REDD+ est un outil développé pour répondre au défi du changement climatique, tout en apportant des bienfaits sociaux, environnementaux et économiques liés à la conservation des forêts et de la terre. Alors que les femmes et les hommes ont des connaissances, utilisations et accès différents aux forêts, les femmes en sont les premières usagères.  Elles sont par ailleurs les plus affectées par les impacts négatifs de l'exploitation abusive des forêts.

NEWSLETTER

FIL FACEBOOK

AGENDA

Aucun évènement dans le calendrier
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

LA CORRUPTION ??

Qu'est ce que la corruption?


Lire plus

CAJAC

Témoin d'actes de corruption, contactez-nous


Lire plus

ACTUALITES

Toute l'actualité de Transparency International


Lire plus

LOCALISATION

Localisation

VISITEURS

517054
Today
This Week
All days
2145
24761
517054

Your IP: 54.224.91.58
JSN Nuru template designed by JoomlaShine.com