L’article 66 de la Constitution camerounaise sur la déclaration des biens et la loi anti-corruption

Image article 1 plaidoyerL’Art 66  de la Constitution camerounaise stipule que : « Le Président de la République, le 1er Ministre, les membres du gouvernement et assimilés, le président et les membres du bureau de l’Assemblée Nationale, le président et les membres du bureau du Sénat, les Députés, les Sénateurs, tout détenteur d’un mandat électif, les Secrétaires Généraux des ministères et assimilés, les Directeurs Généraux des entreprises publiques et parapubliques, les Magistrats, les personnels des administrations chargées de l’assiette, du recouvrement et du maniement des recettes publiques, tout gestionnaire de crédits et des biens publics,  doivent faire une déclaration de leurs biens et avoirs au début et à la fin de leur mandat ou de leur fonction.

Mis à jour le jeudi 7 août 2014 18:30

Corruption au Cameroun

voleur

Victime ou témoin de corruption au Cameroun ? Contactez le CAJAC.

Visiteurs

2985923
Today
Yesterday
This Week
All
70
1164
5275
2985923
Your IP: 54.156.32.65
Server Time: 2017-07-28 00:37:50
JSN Epic template designed by Serge NanFor 9Web