Déjà 20 ans d'un combat acharné

IMG 1993Le 9 décembre dernier, Transparency International-Cameroon s’est joint au reste du monde pour célébrer la journée internationale de lutte contre la corruption. Pour TI-C, cette journée avait une double signification. D’abord elle marquait la lutte contre la corruption, qui est sa principale mission, ensuite Tranparency International célébrait son vingtième anniversaire. En effet fondée en 1993 à Berlin par Peter Eigen, TI a aujourd’hui fait de la lutte contre la corruption un thème hors tabou, il est désormais pris en compte dans les conventions internationales, ainsi que dans les législations, les administrations, les entreprises et les medias de la plupart des pays.

Pour ajouter de la valeur à lutte contre la corruption au Cameroun, TI-C a ajouté un volet assistance judiciaire au Cajac. Au départ, le cajac avait pour mission d’accueillir des victimes et témoins d’actes de corruption, d’apporter une assistance dans la structuration de leurs plaintes et les orienter, enfin de proposer le suivi de leur dossier. Dans sa structuration première, le cajac n’allait pas au tribunal, ce qui présentait un handicape énorme à son succès. Toutefois, malgré cet handicape, il a pu dénombrer un peu plus de 630 cas de corruption en 3ans.

Le projet assistance judiciaire vient compléter les défaillances du cajac en y’apportant une assistance judiciaire gratuite. En substance, il est question de faire appel à des avocats « Pro Bono » qui consacreraient volontairement une partie de leur temps, en contrepartie d’honoraires modiques, à protéger et à défendre les droits des personnes défavorisées, ceci en s’occupant du volet judiciaire des plaintes reçues dans notre Centre. La mise sur pieds de ce projet se veut effective grâce au soutien financier de l’Ambassade de France au Cameroun et la collaboration du barreau du Cameroun.

La mise en œuvre du projet se fera à travers des actions de communication à l’instar de :

-          des campagnes d’affichage dans les grands carrefours des villes de Yaoundé et Douala

-          la diffusion des crawls dans tous les medias

-          la sensibilisation via les réseaux sociaux (facebook, Twitter…)

-          la publication des articles dans les medias (presse écrite, radio, TV)

TI-C a fait de la lutte contre la corruption son leitmotiv, le dernier classement de l’Indice de Perception de la Corruption (IPC) 2013 plaçait encore le Cameroun au 144ème rang sur 177 pays. Il est vrai que de nombreux efforts ont déjà été fournis en matière de lutte contre la corruption, il n’en demeure pas moins que beaucoup reste encore à faire. Le projet CAJAC- France- Barreau, vient apporter aux victimes démunies de la corruption un moyen de faire entendre leur cause devant les juridictions camerounaises.

Mis à jour le lundi 2 juin 2014 08:49

Corruption au Cameroun

voleur

Victime ou témoin de corruption au Cameroun ? Contactez le CAJAC.

Visiteurs

2985921
Today
Yesterday
This Week
All
68
1164
5273
2985921
Your IP: 54.156.32.65
Server Time: 2017-07-28 00:37:32
JSN Epic template designed by Serge NanFor 9Web