les partis politiques à l'école de la transparence

 

 

 

photo famille mvoly-1Transparency International Cameroon (TI-C) a organisé le 10 mai dernier au Centre Jean XXIII de Mvolyé à Yaoundé, un atelier de formation  à l’intention des représentants des partis politiques. Cette activité comptait pour la seconde phase du chronogramme d’activités du projet élection validé par la Délégation de l’Union Européenne (DUE). C'est sous la supervision générale de Me Charles Nguini, Président de ladite organisation, que s'est déroulée pendant une journée cette session de formation. 

Le Cameroun comptant plus de 200 partis politiques,  il a fallu opérer des choix judicieux pour toucher des représentants régionaux qui pourraient servir de potentiels relais à l’action entreprise par TI-C. Cinquante  (50) représentants ainsi formés dans le cadre de cette atelier représentants les  régions du Centre, l’Adamaoua et du Nord Ouest iront à leur tour former leurs pairs dans leur région respective.  L’objectif global de cette formation était de veiller à la transparence, à l’équité et à la régularité du double scrutin législatif et municipal de 2013 (à venir).

Dans son propos d’ouverture, Me Charles NGUINI a exhorté les participants à faire une retransmission fidèle des connaissances acquises, parce que selon lui : « ce sont des représentants conscients et soucieux de bien remplir leur devoir qui devront être présents dans les bureaux de vote ».

Parmi les organisations politiques conviées, on pouvait apercevoir les représentants du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), du Social Democratic Front (SDF), de l’Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès (UNDP), de l’Union Démocratique du Cameroun (UDC) et ceux du Mouvement pour le Renouveau du Cameroun (MRC).

Pendant une journée, les participants ont échangé avec les formateurs sur: le Code électoral, la session était animée par Dr. Douglas WANDJI, membre du Conseil d’administration de TI-C. Et sur le rôle du représentant du parti politique dans un bureau de vote : code de conduite, animé parPierre WAH, lui aussi membre du Conseil d’Administration de TI-C.

Après une journée pleine, l’atelier s’est achevé par de nombreuses recommandations venant tant des représentants des partis politiques que des membres de TI-C.  Le mot de clôture a une fois de plus été délivré par Me Charles Nguini, président de TI-C.  Il convient de rappeler que l’atelier de formation qui s’est tenu à Yaoundé ce 10 mai était le premier d’une série de trois. Les ateliers suivants  se sont tenus dans la région du Nord-ouest pour le 14 mai et celle de l’Adamaoua pour le 16 mai.

Toutes ces activités, faut-il le rappeler  font parti du Projet d’Appui aux Processus Electoraux (PAPE) signé en octobre 2012 entre TI-C  et la DUE. Des représentants de partis politiques bien formés représentent un premier gage de transparence pour une élection équitable. Telle est notre leitmotiv dans l’observation des scrutins à venir.

Newsletter

Partagez-nous

Corruption au Cameroun

voleur

Victime ou témoin de corruption au Cameroun ? Contactez le CAJAC.

Visiteurs

2829853
Today
Yesterday
This Week
All
684
2439
13481
2829853
Your IP: 54.224.102.3
Server Time: 2017-04-30 07:03:30
JSN Epic template designed by Serge NanFor 9Web