Le projet redd+ se déssine à l'horison

Le Directeur Exécutif de la section camerounaise de TI, M. Roger NGOH YOM, a participé les 25 et 27 février dernier à un atelier de formation, en prélude au lancement du projet « REDD+ Finance and Governance Integrity in Africa » qui, s’est tenu à Accra au Ghana. Organisé par TI-S, en collaboration avec Ghana Intégrity Initiative (section nationale de Transparency International du Ghana). Trois sections africaines de TI bénéficiaires du projet en plus du Ghana y'ont pris part, il s’agit : du Cameroun, du Zimbabwe, de la Zambie ; et d’une représentante de TI-Kenya officiant en tant que expert.

 Durant ces trois jours de formation il a été question dans un premier temps, des généralités liées aux aspects logistiques de l’atelier et sur les connaissances basiques des thématiques REDD+ et corruption, il a égalament été question du financement alloué à ce projet pour freiner des effets néfastes et l’identification des acteurs qui y travaillent ;

Les jours suivants ont cédés la place à la mise en œuvre du projet et au différentes orientations liées à la visibilité du partenaire financier qui est la Commission Européenne et ses exigences dans le cadre du projet. Il est prévu dans le cadre de ce projet, une allocation budgétaire annuelle de la part de TI-S aux sections impliquées dans l'implementation de ce projet. Ceci sur la base des activités à réaliser et de l’ampleur du travail programmé.

En attendant de soumettre le budget total 2014, TI-C recevra une somme de 35,000 euros. Il faut rappeler que chaque section contribuera à hauteur de 10% comme apport personnel pour ce projet.

 

L’équipe de TI-C par le biais de M. Lucain Nyassi a animé la session portant sur la manière adéquate d’intégrer le CAJAC dans ce nouveau projet tout en s’appuyant sur l’expérience de CAJAC de TI-Kenya. A la fin de ses travaux, les sections ont élaboré un plan de travail pour l’année 2014 dont l’objectif est de faciliter le monitoring et le reporting du projet qui peut-être réajusté en fonction du contexte national de chaque section ; puis procédé à la signature des différents contrats.

 

Mis à jour le lundi 21 septembre 2015 14:39

Newsletter

Partagez-nous

Corruption au Cameroun

voleur

Victime ou témoin de corruption au Cameroun ? Contactez le CAJAC.

Visiteurs

2829861
Today
Yesterday
This Week
All
692
2439
13489
2829861
Your IP: 54.224.102.3
Server Time: 2017-04-30 07:04:36
JSN Epic template designed by Serge NanFor 9Web