Projet TI-C/FCIL

photo de famille - atelier MfouTranparency International-Cameroon (TI-C), abrite depuis le 16 Aout 2016 le projet TI-C/FCIL intitulé: Promouvoir le leadership et l’autonomisation des femmes dans la gouvernance foncière locale à travers des ateliers de renforcement des capacités et des campagnes de sensibilisation.

Des études effectuées en 2013 sur la population camerounaise par le Bureau central des recensements et des études sur la population (BUCREP) et le Ministère de l’agriculture et du développement rural (MINADER) ont montré que les femmes constituent environ 50,1% de la population camerounaise et fournissent environ 70% de la production alimentaire tout en assurant 80% à 90% du ravitaillement des grandes agglomérations. Cependant, malgré cette importance numérique, les femmes démeurent dans une situation de vulnérabilité économique surtout en zone péri urbaine et rurale. Pour cause, leur difficulté d’accès à la propriété foncière aggravée d’une part par leur faible représentativité dans les instances décisionnelles traditionnelles et d’autre part, par le caractère patriacal des communautés Camerounaises dont la plupart des us et coutumes placent la femme au second rang.

Dans le cadre du projet « Terres et corruption en Afrique » en cours depuis juillet 2015 , TI-C a publié une étude sur « l’accès des femmes à la propriété foncière », les enquêtes de terrain menées dans certaines localités du pays (parmi lesquelles la ville de Mfou) ont permis de constater que seulement 30,98% des terres utilisées par les habitants des zones enquêtées sont détenues par les utilisateurs eux-même et 53,73% de la population ne dispose pas de titre foncier.

C’est dans la continuité de cette étude que TI-C se propose avec l’appui du Haut Commissariat du Canada à travers son Fonds Canadien d’initiatives Locales, de poursuivre son action de mobilisation citoyenne par la mise en œuvre du présent projet intitulé « promouvoir le leadership et l’autonomisation des femmes dans la gouvernance foncière locale à travers des ateliers de renforcement de capacités et des campagnes de sensibilisation ». la femme étant une couche vulnérable mais un maillon essentiel du développement socioéconomique, le but principal de ce projet est de regrouper les femmes rurales de la commune de Mfou au sein d’un comité de promotion et de sécurisation de leurs droits fonciers pour des actions concertées en vue de les rendre plus autonomes.

L'objectif majeur étant de renforcer les capacités des femmes de divers secteurs d’activités sur le leadership et l’autonomisation afin d’améliorer leur participation à la gouvernance foncière locale. Les objectifs spécifiques sont :

-          - Susciter la participation des femmes rurales dans les actions de développement de leur localité;

-          - Améliorer le pouvoir décisionnel des femmes rurales à travers leur autonomisation sur les procédures d’acquisition des terres;

         - Faciliter la création d’un comité de protection des droits des femmes rurales pour des actions concertées.

A long terme, les resultats attendus sont:

-        - Au moins 50% des femmes de la commune de Mfou participent aux actions de développement de leur commune

-         -  les femmes de la commune de Mfou sont plus autonomes notamment en ce qui concerne l’acquisition et la mise en valeur de leurs terres

-          - Un Comité féminin de veille et d’action citoyenne (COFEVAC) est crée et œuvre pour la préservation des droits fonciers des femmes rurales de la commune de Mfou.

Le chronogramme des activités

1-     Identification des Associations féminines de la commune de Mfou

Au terme de cette activité, nous avons pu constituer un répertoire de 32 associations sélectionnées selon des critères prédéfinis et dont les leaders sont des femmes.

Les résultats issus de l’enquête que nous avons mené auprès de 60 femmes leaders d’associations féminines dans la commune de Mfou ont montré que :

-          63% de femmes ont l’agriculture comme principale source de revenu

-          70% de femmes ne disposent pas d’un titre foncier

-          76% de femmes utilisent des terrains litigieux qui peuvent leur être retiré à tout moment

2-     Renforcement des capacités des femmes leaders d’association sur la thématique « femmes, leadership et accès à la propriété foncière »

Il s’agira dans cette activité d’améliorer les connaissances des participants sur la législation foncière au cameroun et les procédures d’accès à la terre. Il s’agira également d’outiller les femmes leaders d’associations sur les questions de leadership féminin et d’autonomiosation des femmes rurales à travers l’accès à la propriété foncière.

3-     Création du comité féminin de veille et d’action citoyenne (COFEVAC)

Le COFEVAC est un comité qui va combiner en même temps le droit et le développement, il va rassembler les femmes de la commune de Mfou au sein d’une plateforme d’action afin de trouver des solutions qui tiennent compte des intérets communs.

Le COFEVAC sera composé de Huit(08) femmes learders d’associations qui seront outillées sur les notions fondamentales du droit et les procédures d’acquisition des terres, avec l’appui du Centre d’Assistance Juridique et d’Action Citotenne(CAJAC) de TI-C, elles devront avoir la motivation et les compétences nécessaires pour :

-          Encadrer les femmes de la commune de Mfou sur les questions d’accès à la propeiété foncière

-          Faciliter la médiation et le suivi des plaintes au CAJAC

-          Fournir des conseils pour résoudre les litiges auxquels les femmes peuvent être confrontées

-          Conduire les investigations et rassembler les preuves nécessaires en cas d’action judiciare.

4-     Campagnes de sensibilisation des femmes rurales sur l’accès à la propriété foncière.

Il s’agira dans cette phase d’organiser des campagnes de sensibilisation de la population de Mfou sur l’importance de l’accès des femmes à la proprièté foncière et l’utilité de son implication dans la prise des décisions notamment sur les questions foncières.

5-     Mission de suivi-évaluation des activités du COFEVAC

Après un mois d’action sur le terrain, l’efficacité du COFEVAC sera évaluée et cette évaluation nous permettra de renforcer les actions de ce comité.

6-     Atelier de restitution et de partage d’expérience

Cet atelier de restitution et de partage nous permettra de faire une évaluation globale des résultats attendus par le projet, de juger de l’impact de ce projet dans la commune de Mfou et de nous assurer de la pérennisation du projet à travers les actions du COFEVAC.

Au terme de toutes ces activités, un rapport narratif final sera rédigé et mis à la disposition de toutes les parties prenantes.

Mis à jour le mardi 25 octobre 2016 13:51

Corruption au Cameroun

voleur

Victime ou témoin de corruption au Cameroun ? Contactez le CAJAC.

Visiteurs

2875985
Today
Yesterday
This Week
All
1744
1529
4449
2875985
Your IP: 54.81.152.30
Server Time: 2017-05-24 19:34:17
JSN Epic template designed by Serge NanFor 9Web