• Indice de perception de la corruption 2017
    Indice de perception de la corruption 2017
  • Indice de Perception de la Corruption 2017: ZONE AFRIQUE
    Indice de Perception de la Corruption 2017: ZONE AFRIQUE

art-ivestigationDans les locaux de TI-C s’est tenue du 15 au 16 mai dernier une formation à l’attention des journalistes sur le thème : Journalisme d’investigation-Ethique-Corruption. Formation qui a rassemblé une vingtaine de journalistes nationaux, tous différents de par leurs profils, générations et médias.

La formation qui s’étalait sur deux jours a commencé effectivement le jeudi 15 mai, en conformité avec le programme annoncé. Après le discours d’ouverture délivré par Me. Charles NGUINI, Président de l’association, les objectifs de la rencontre ont été précisés en même temps que les attentes ont été formulées par les participants.

Durant la première journée, deux principaux modules ont retenus l’attention de l’assistance : Transparency International et la lutte contre la corruption présenté par Roger NGOH YOM, Directeur Exécutif de la section camerounaise de Transparency International et journaliste. Et le module : Médias et la lutte contre la corruption au Cameroun, que présentait Christophe BOBIOKONO, Directeur de Publication et rédacteur en chef de l’hebdomadaire Kalara. A l’issue de ces différentes présentations de nombreuses questions ont été posées, qui ont suscitées de vifs échanges.

Le second et dernier jour de la formation fut fortement relevé par l’intervention du Pr. Paul Célestin NDEMBIYEMBE, enseignant à l’Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ESSTIC). Principal orateur de la matinée, il avait pour mission d’édifier ses anciens étudiants, pour la plupart, sur le Journalisme d’investigation et ses différentes approches. A travers de nombreux échanges entre les deux parties, le professeur a fortement encouragé les « apprenants » à produire des dossiers d’investigation car selon lui : « le journalisme d’investigation permet à son auteur d’atteindre rapidement les sommets, mais il est aussi un processus long et ardu, coûteux voir dangereux de recherche de la vérité adossé sur les preuves authentiques ». Il a revisité les différentes approches : investigation documentaire, immersion, dénonciation et grand reportage suite à un fait d’actualité qui mérite une suite.

L’après-midi a été marquée par l’exposé Emmanuel Gustave SAMNICK sur : « l’Ethique et la déontologie ». R. Ngoh Yom et C. Bobiokono ont clôturé les travaux de cette journée.

Au sortir de ces travaux, un réseau a été mis sur pied pour promouvoir la pratique du journalisme d’investigation et redorer l’image du journalisme au Cameroun. Il est coordonné par Dominique MBASSI de l’hebdomadaire Repères, Dorine EKWE du quotidien Mutations et Yérima KINI SOM du bi-hebdomadaire The Post. Par ailleurs, un système de collaboration entre les journalistes et TI-C sera mis en place, qui dans les prochains jours, organisera un concours qui récompensera la meilleure enquête se rapportant aux faits de corruption. Il faut rappeler que cet atelier dont l’objectif global était de renforcer les capacités des journalistes sur la pratique du journalisme d’investigation, était à sa seconde phase, le premier atelier de ce genre a été organisé par TI-S en novembre 2013 à Berlin, auquel quelques journalistes camerounais avaient pris part. Les participants ont vivement encouragé TI-C pour cette initiative et surtout ont prié l’organisation de faire adhérer le maximum de journalistes.

NEWSLETTER

FIL FACEBOOK

AGENDA

Aucun évènement dans le calendrier
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

LA CORRUPTION ??

Qu'est ce que la corruption?


Lire plus

CAJAC

Témoin d'actes de corruption, contactez-nous


Lire plus

ACTUALITES

Toute l'actualité de Transparency International


Lire plus

LOCALISATION

Localisation

VISITEURS

1963588
Today
This Week
All days
882
7458
1963588

Your IP: 3.80.218.53
JSN Nuru template designed by JoomlaShine.com