Erreur
  • Le template nécessaire à cet affichage est indisponible. Veuillez contacter un administrateur du site.

CHUTE LIBRE POUR LE CAMEROUN DANS L'I.P.C.

IPC 2017 AFRIQUE okTransparency International a rendu pubic ce que jour son Indice de perception de la corruption 2017.

Cas du Cameroun

Avec une note de 25 sur 100, le Cameroun est classé 153è sur 180, une position qu’il partage avec le Mozambique. Après sa dégringolade à la 145ième place en 2016 (26/100), ce classement suggère une fois encore l’insuffisance des réformes entreprises en dépit des mécanismes d’intégrité mis en place par son gouvernement.

         Malgré le vote en juillet 2016 d’un nouveau Code pénal internalisant certaines infractions de la Convention des Nations Unies contre la corruption, il est regrettable que de nombreux instruments manquent encore au dispositif de lutte contre la corruption, tels que la non ratification de la Convention de l’Union Africaine contre la corruption, la non application de l’article 66 de la Constitution sur la déclaration des biens et avoirs, l’absence d’incrimination contre l’enrichissement illicite et la protection juridique des lanceurs d’alerte, de militants anticorruption, des enquêtes et de journalistes rapportant des cas de corruption.

Au-delà, la notation du Cameroun reflète aussi une variété d’observations portant sur la manière dont le climat social, politique et économique affecte la compétitivité dudit pays.